Ski bar…

14 04 2008

Salut,

Quel endroit insolite pour écrire sur Internet… un refuge au pied du Kabnekaise ! Mais c’est un peu plus qu’un refuge puisque il y a aussi un magasin de location de ski, quelques denrées de base, un restaurant bien sûr et un sauna de 15 m2…

Nous sommes donc arrivés hier soir après 5 heures de marche pour 20 km et seulement 200 m de dénivelé positif. Donc vous l’avez compris, c’était plat ! Je crois que j’ai jamais autant souffert au court d’une rando. Faut dire aussi que le ski de rando n’est pas vraiment adapté pour ce genre d’exercice puisque dans ces larges vallées plates de Laponie, le ski de fond est roi. Le mélange pulka/ski de rando est d’ailleurs assez peu rependu (voir complètement rare) puisque il n’est guère possible de gravir de gros dénivelé en tractant une pulka (la mienne pèse autour de 35 kg). Mais j’avais besoin à la fois des ski de rando pour le sommet et à la fois de la pulka pour transporter mon sac et toute la bouffe pour une semaine, même si le parcours est jalonné de points de ravitaillement (aux tarifs évidemment exorbitant).

Au bout d’une heure j’avait les pieds qui chauffaient dangereusement. Au bout de 3h30 j’ai troqué mes bottes de ski contre mes bottes de marche…  Si seulement j’avais pris cette décision avant ! Ce fut une renaissance de marcher sur cette piste damée par le passage répété des skieurs et des motos-neige. Après 5h, le sauna fût une délivrance que je n’aurait jamais suspecté… sauf que… le strap n’a en rien évité la formation d’ampoules plus grosses que mon pied (sur chaque pied bien sûr) et au contraire, a fortement augmenté la douleur lorsque il a fallu décoller le bandage de la chair à vif… hummm.

Donc me voici, à écrire sur Internet en plein milieu de la journée au lieu de bouffer de la neige ! Ni le temps neigeux ni mes douleurs de nous permettaient de tenter l’ascension du Kabnekaise aujourd’hui qui est à 6h de marche (à ski). Nous avions donc prévu un plus petit parcours de 3h juste au dessus du refuge. Lorsque il a fallu rejoindre mes ski chaussé de mes bottes, j’ai senti que ça ne le ferrai pas. Lorsque j’ai chaussé les ski, j’ai peut-être fait 5 m, puis… : « Bon ben Boris, je crois que ce sera sans moi ».

Voilà comment s’achève un doux rêve… Je ne sais vraiment pas si je vais finalement pouvoir faire un sommet avec Boris avant qu’il ne parte mercredi ou jeudi. Quand à rejoindre Abisko ensuite… Certes je vais pouvoir échanger mes ski de rando contre des ski de fond mais est-ce que ca va le faire ??? Nous verrons bien !

Alors, la bise et au plaisir !


Actions

Informations



Laisser un commentaire




blunt |
Switzerland to Ouagadougou |
Je me souviens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | bailleulalondres
| luluaucostarica
| Marina Baie des Anges